Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
nosgrandsvoyagespresse, messages1997 - 2017 20 ansdans la presse 2015lettre d'information trimestrielle n°2lettre d'information timestrielle n°1Le Tee Shirt nosgrandsvoyages.comMes lecturesLivre 2015Actu 2011...20172011 La Chine2011 Dubaï2011 Ephèse2011 Bosnie-herzégovine2012 Belek2012 La JordanieAmmanChateaux du désertMer morte, Mujib canyonPetraDésert du Wadi RumLa mer rougeNos commentaires2012 Découvrez "LA" photo 20122013 Belek II & Side2013 Voyage au centre de la terre à TellureIstanbul en 3 jours2013 Louisiane FlorideAvant de partirOn the road, notre voitureLa Nouvelle OrleansLes Belles AméricainesMiami BeachLes EvergladesFort Meyers IslandsDaytonaOrlandoCap CanaveralLes Bouches d'incendie2001 - 2013Washington DCConclusionsDécouvrez "LA" photo 20132014 Le Grand Sud MarocainAvant de partir"Faux départ"On the road again, notre voitureOuarzazateAit BenhaddouOasis de FintTinghirUne route méconnueMerzougaAgdz& ZagoraLe désert de ChegagaChegaga et Foum Z'GuidN12 et TataSidi IfniEssaouiraMarrakechConclusionsDécouvrez la photo de l'année 20142014 Barcelone2014 Bruxelles2015 Varsovie2015 La CroatieItinéraireSplit et FerryIle de BracSplitskaL'île de KorculaNotre Baie de KorculaL'île de ProizdRiviera de CrikvenicaL'île de KrkNos conclusions2015 PortoPorto 2/2Découvrez "LA" photo 2015 de nosgrandsvoyages2016 Vietnam et CambodgeAngkor 1Angkor 2Angkor 3Angkor 4Angkor 5Conclusion Angkor2016 Le QatarKataraFort Al Zubarah et OryxMusée d'Art Islamique2016 Découvrez "LA" photo 20162016 Fushimi Inari au Japon2017 Lisbonne2017 Région de MadridNotre regard surMonument ValleyAlaska - HyderYellowstoneArches National ParkLes Baies de KotorLes TaxisBouches d'incendieClins d'oeilPorec (histoire d'une photo)Le Cercle Polaire ArctiqueLe Louvre LensNew-York en 3joursLes GitksansLes lacs de PlitviceHelsinkiAntoine de MaximyLas VegasTelcAndré BrugirouxCoups de coeurNos +Nos collectionsCollection "Stop" Collection "Cabines téléphoniques"Collection "Boites à lettres"Conseils & projetsQuand acheter son billet d'avion?CANON G7X & le GR 120
C2.jpg
Le desert de chegaga le Grand Sud Marocain
C3.jpg
Nous quittons donc Zagora avec un nouveau pneu, c'est le début de l'après midi et la température est très élevée. La N9 a des grosses portions en travaux qui nous obligent de prendre des bouts de pistes sur plusieurs kilimètres. Très très peu de voitures sur la route, presque seuls. A part quelques arbres puisant quelques gouttes d'eau dans les profondeur du Dràa, le paysage est très aride, beaucoup de poussières, l'on devine que le désert n'est pas loin...
C4.jpgC5.jpgarbre 3.jpgarbre 4.jpgcamp.jpgcamp 2.jpgdunes.jpgporte 2.jpgvoiture.jpgvoiture2.jpgvoiture3.jpgvoiture4.jpgvoiture5.jpg
Retour à notre itinéraire du Grand Sud Marocain
-> La suite de notre aventure, dans le désert et Foum Z'guid
P1270045.JPG - IrfanView (Zoom_ 776 x 582)_2014-10-01_12-57-18.jpg
Le p'tit conseil: il est préférable d'arriver à M'Hamid avec le réservoir plein. Il peut y avoir des problèmes d'appro. Par précaution nous l'avions fait dans la dernière ville à Tagounite à la station Ziz
P1270051.JPG - IrfanView (Zoom_ 641 x 481)_2014-10-01_13-04-37.jpg
Nous avons donc réservé depuis 6 mois, un véhicule 4x4 avec un chauffeur pour la traversée du désert, une nuit en campement et aussi compte tenu que M'hamid est dans un "cul de sac", qu'un autre chauffeur récupère notre monospace et refaisse le circuit arrière par la route, puis piquer vers l'ouest pour nous rendre la voiture à la sortie du désert à Foum Z'guid. Nous avons rendez vous au camping "Paradise garden" complètement vide compte tenu de l'été brulant. Là nous prenons quelques affaires, pas mal de bouteilles d'eau, donnons avec un peu d'appréhension les clefs de notre voiture (comment vais- je retrouver la voiture dans deux jours ?) et faisons la rencontre de notre chauffeur et de notre 4x4, un bon vieux Land-Rover ..
P1270046.JPG - IrfanView (Zoom_ 776 x 582)_2014-10-01_13-10-13.jpg
Dès la sortie de M'hamid, c'est une multitudes de traces de roues sur le sol qui partent dans tous les sens. Comment notre chauffeur fait-il pour se repérer ? La première partie du trajet est assez cassante, avec énormement de pierres et de temps en temps un petit monticule de sables. En traversant le Dràa (le fleuve invisible) étonnament nous roulons sur du sable humide, c'est étonnant en plein désert.
Après quelques bosses, ma portière s'ouvre brutalement, et impossible de la refermée. Habitué à se débrouiller avec un rien, notre chauffeur l'immobilise en la nouant avec un bout de chiffon au montant de la voiture. Il me passe le volant, aucun compteur ne fonctionne, notre 4x4 à du Km, nous mangeons de la poussière, le désert nous envahis peu à peu.
Ne parlant ni anglais ni français, les discussions avec notre chauffeur sont très limitées. Plus tard nous avons appris qu'il est né ici et a vécu toujours ici. Il connait cette région comme sa poche. Poursuivant notre progression entre chemins de sables, cailloux, bosses, poussières, soudainement nous passons à côté d'un arbre seul isolé de tout, c'est vraiment étonnant...
P1270084.JPG - IrfanView (Zoom_ 776 x 582)_2014-10-02_13-12-12.jpgP1270128.JPG - IrfanView (Zoom_ 776 x 582)_2014-10-02_13-24-06.jpg
Nous longeons la frontière avec l'Algérie qui est à moins de 40km, puis progressivement nous voyons apparaitre les dunes de Chegaga, très hautes. Cet erg d'environ 50Km x 15 Km n'est accésible qu'en 4x4 ou en dromadaires. Il continu de faire très chaud, puis au détour d'une dune nous arrivons dans notre campement. Le 4x4 s'arrête. Envahis de poussières nous rentrons dans le camp constitué d'une vingtaine de tentes. Nous déposons nos sacs à l'intérieur d'une tente équipée de deux lits doubles, un petit coup de lingette sur nos visages pour nous raffraichir, puis entammons le tour du camp pour découvrir pleins de mauvaises surprises et sans le savoir nous nous apprêtons à passer la pire nuit aucours de nos différents road trip...
bestiolle.jpg
Hébergement:
Le p'tit conseil: nous avions choisi le bivouac chez Naji avec donc la liaison en 4x4 de M'Hamit à Foum Z'Guid. Nous avons véritablement été déçus et nous avons passés la pire nuit de tous nos road trip. Tout d'abord il nous était impossible d'aller dans les sanitaires, quelques temps avant notre arrivée, les deux employés du camp ont du verser des litres et des litres de javel qui rendent l'endroit irrespirable. Nous avons fait tous nos besoins à l'extérieur du camp
camp 3.jpg
De même nous n'avons pas trop veillés à l'extérieur génés par ses nuées de bestiolles. Puis en revenant avec les enfants de nos WC improvisés dans les dunes, nous rencontrons avec stupeur à la lueur de nos torches une grosse bestiolle (style scorpion?)se déplaçant à vive allure de couleur sable, limite transparente comme sur cette illustration vu sur le net:
Nous décidons donc de fermer la porte en toile épaisse de la tente
A 2h du mat, personne ne dors, nous sommes dans un vrai four, décision d'ouvrir tout de même la porte pour réduire la température de quelques dégrès, mais nous n'avons pas du tout fermés l'oeil. Debouts très tôt, nous prenons rapidement un thé puisque là aussi un chat se balade sur la table du buffet du déjeuné. Bref nous reprenons le 4x4 pour la poursuite de périple extrèmement fatigués par la mauvaise nuit, et en plus un de mes deux appareils photos ne fonctionne plus à cause de la chaleur? ou du sable? Allez au bout de quelques kilomètres nous avons déjà oubliés notre mesaventure éblouis par la beauté des nouveaux paysages qui se présentent à nous...
Le p'tit conseil: inutile de vous embarrasser avec vos gros sacs de voyages. Les laisser dans votre véhicule et ne prenez dans un sacs à dos que du linge de rechange, trousses de toilette, médicaments, des lingettes et un maximum de boissons.
Le p'tit conseil: enveloppez vos sacs à dos dans des grands sachets plastiques (style sac poubelle) cela évitera le sable de rentrer dedans.
Le p'tit conseil: prévoir une torche par pers pour la nuit dans le camp. Idéalement une torche frontale qui vous permettra d'avoir les mains de libre.
Le p'tit conseil: cette étape à vriament été très éprouvante pour nous quatre. La cause principale étant la chaleur. 50°C ou plus. C'est à éviter au mois d'août, car nous n'avons pas pu profiter des dunes. Pas la force et le moral pour gravir à pied les plus hautes. Du coup nous avons ratés certains payasges. Si vous avez des jeunes enfants nous déconseillons vivement en cette période.
Tu écoutes Nelly Furtado Vs Stromae Mashup par DJ Armie
Note.jpg
pour nous coucher. Mais c'est impossible de dormir dans cette chaleur. Même sans bouger, tout le corps transpire. Au moindre bruit entendu sur la toile de tente, il y a toujours un de nous quatre qui allume sa torche pour vérifier si pas d'intrusion.
Là les filles ont vus une souris, pas cool ! Puis me baladant je me suis approché des cuisines où les deux employés préparaient notre repas en compagnie d'une demi-douzaines de chat dans la cuisine, pas vraiment sain ! La nuit tombée à l'intérieur de la grande tente commune pour le repas, dès qu'ils ont allumés les éclairages, nous avons été enahis de centaines de gros insectes attirés par les lumières, nous obligant à nous éloigner pour grinoter notre "repas" !
m6.jpg
Contactez nous