Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
nosgrandsvoyagespresse, messages1997 - 2017 20 ansdans la presse 2015lettre d'information trimestrielle n°2lettre d'information timestrielle n°1Le Tee Shirt nosgrandsvoyages.comMes lecturesLivre 2015Actu 2011...20172011 La Chine2011 Dubaï2011 Ephèse2011 Bosnie-herzégovine2012 Belek2012 La JordanieAmmanChateaux du désertMer morte, Mujib canyonPetraDésert du Wadi RumLa mer rougeNos commentaires2012 Découvrez "LA" photo 20122013 Belek II & Side2013 Voyage au centre de la terre à TellureIstanbul en 3 jours2013 Louisiane FlorideAvant de partirOn the road, notre voitureLa Nouvelle OrleansLes Belles AméricainesMiami BeachLes EvergladesFort Meyers IslandsDaytonaOrlandoCap CanaveralLes Bouches d'incendie2001 - 2013Washington DCConclusionsDécouvrez "LA" photo 20132014 Le Grand Sud MarocainAvant de partir"Faux départ"On the road again, notre voitureOuarzazateAit BenhaddouOasis de FintTinghirUne route méconnueMerzougaAgdz& ZagoraLe désert de ChegagaChegaga et Foum Z'GuidN12 et TataSidi IfniEssaouiraMarrakechConclusionsDécouvrez la photo de l'année 20142014 Barcelone2014 Bruxelles2015 Varsovie2015 La CroatieItinéraireSplit et FerryIle de BracSplitskaL'île de KorculaNotre Baie de KorculaL'île de ProizdRiviera de CrikvenicaL'île de KrkNos conclusions2015 PortoPorto 2/2Découvrez "LA" photo 2015 de nosgrandsvoyages2016 Vietnam et CambodgeAngkor 1Angkor 2Angkor 3Angkor 4Angkor 5Conclusion Angkor2016 Le QatarKataraFort Al Zubarah et OryxMusée d'Art Islamique2016 Découvrez "LA" photo 20162016 Fushimi Inari au Japon2017 Lisbonne2017 Région de MadridNotre regard surMonument ValleyAlaska - HyderYellowstoneArches National ParkLes Baies de KotorLes TaxisBouches d'incendieClins d'oeilPorec (histoire d'une photo)Le Cercle Polaire ArctiqueLe Louvre LensNew-York en 3joursLes GitksansLes lacs de PlitviceHelsinkiAntoine de MaximyLas VegasTelcAndré BrugirouxCoups de coeurNos +Nos collectionsCollection "Stop" Collection "Cabines téléphoniques"Collection "Boites à lettres"Conseils & projetsQuand acheter son billet d'avion?CANON G7X & le GR 120
La mer rouge
Nous voici donc arrivés dans la partie la plus au sud de notre voyage, la mer rouge. La jordanie ne dispose que de 26 km de côte. Cette ligne cotière jordanienne est bordée par l'Arabie-Saoudite au sud et par Israël au nord. Il n' y a que deuxs villes: Aqaba et depuis peu Tala Bay où nous avions notre hotel. Deux objectifs : plonger le long de la cote jordanienne afin d'admirer les coraux et poissons multicolores et mettre les pieds en Israël.
masque 2.jpgmasque.jpg
Aqaba dispose d'un potentiel de ville cotière balnéaire qui n'est pas mis du tout en valeur, même cela peut en certain endroit nous paraitre délabré, comme la corniche entre le fort et la place du grand drapeau.
En nous promenant sur la corniche, j'ai été surpris et amusé de voir des potagers bien cultivés situés à peine 5 mètres de la mer
Une multitude de parcelles bordurées afin de contenir les arrosages. Je peux penser que ces bouts de terrains sont délivrés par la mairie, un peu comme nos jardins d'ouvriers si utiles et entretenus avec grande ferveur.
Il y a plusieurs ports sur le litoral. A une quinzaine de kilomètres au sud d'Aqaba, y sont déchargés des tonnes de containers,
qui sont ensuite acheminés sur des camions vers Amman, l'Irak, la Syrie. C'est une zone marchande très importante pour le pays avec aussi ses exportations de gaz et de minerais. Les grues et les chariots forment un balai dynamique.
Revenons à ce qui nous interesse ici principalement , la plongée. La mer rouge est vieille, plus de 25 millions d'année issue de
la séparation de l'Asie et de l'Afrique. La température de l'eau est comprise entre 21 et 29°C. L'eau y est limpide, la faune et la flore marine abondante. Des coraux et poissons multicolores à foison... instants merveilleux
Nous avons fais connaissance avec un jordanien passionné de plongée. Il nous a amené vers un spot magnifique. Sous l'eau je revoyais les émissions du commandant Cousteau. Gamin, je les voyais à la télévision en noir et blanc. Mais là, celà y est, j'ai la couleur et le 3D ! Sous l'eau c'est le calme absolu, mais hors de l'eau c'est pas mal non plus. Ce jordanien nous explique que sur la plage où nous sommes hors période ramadan, il y a 10000 personnes sur le sable. Un comptage rapide me donne moins de 30 personnes de présente à cet instant. Nous avions fais le bon choix d'y aller pendant la période du ramadan.
plongée aqaba.jpg
Nous sommes descendus à l'Hotel MARINA PLAZA situé à Tala Bay a quelque km de la frontière avec l'Arabie-Saoudite. Tala Bay est un centre balnéaire tout récent, avec hotels, apartements privés et une marina. Aucun commerce mais Aqaba n'est seulement qu'à 15mn. La plage est à 200m de l'hotel. ---------->
43 deg.jpghotel.jpghotel 2.jpghotel 3.jpgPlaque d'israël 2.jpgTampons 2.jpg
Le p'tit conseil: certains pays refuseront votre accès, si au contrôle du passeport ils découvrent le tampon d'Israël dessus. Pour éviter ce désagrément ou de refaire votre passeport, vous précisez au controle: "NO STAMP", ils vous le ferons sur un imprimé libre.
Sur place j'ai visité une casse de voitures afin de récupérer, moyennant un p'tit pourboire, une plaque israëllienne, une de plus pour ma collection de plaques des pays visités.
Israël étant à côté d'Aqaba, nous nous sentons obligés d'y aller pour voir de l'autre côté de la frontière. Eilat en est la première ville coincée entre la Jordanie et l'Egypte. Pour y aller en quittant Aqaba, après 3 km vous arrivez à un premier check point fixe
Nous laissons la voiture de loc sur un parking à 2OOm des bureaux Jordaniens. Il nous a fallu 1H15 pour arriver en Israël, entre tampons, payer, les vérifications, le controle des sacs, les 300m du chemin grillagé et barbelets, recontrôle en Israël et tampons,...
Le p'tit conseil: il vous faudra payer 8 JOD/personne pour quitter le territoire jordanien et 20 JOD pour y revenir.
Cela m'a touché de voir affiché le long des murs du check israëlien, énormément de photographies des accords de paix de 1978 de camp David. J'en ai parlé aux enfants, ils ne connaissaient pas. Après le dernier contrôle avant de sortir de la zone de frontière, il suffit de demander un taxi, ils l'appelleront pour vous. Rapidement nous arrivons à Eilat. Contraste avec Aqaba, Eilat est une ville moderne, grands hotels, marina, plage propre, complexes derniers cris, centres commerciaux importants, mais c'est une ville bruyante avec entre autre son aéroport situé en bordure de mer et qui coupe Eilat en deux. Nous y entendons plus parler français. Sa bordure de mer est constituée d'un grand nombre de magasins qui vont de petites échoppes locales aux magasins de marques.
Le p'tit conseil: le taxi pour se rendre dans le centre d'Eilat accepte aussi bien les Dinars Jordaniens que les euros, donc vous avez le temps en ville de faire un change en Shekel.
Le p'tit conseil: il fait vraiment très chaud au bord de la mer rouge. Lorsque nous reprenons la voiture, nous rencontrons notre température maximale 43°C:
Après quelques heures de découverte de la ville, nous reprenons un taxi qui nous ramène à la frontière jordannienne.
Dès notre retour à Tala Bay, nour reprenons nos masques et tubas pour repartir voir les coraux. On y est mieux dans une eau à 25°C qu'à l'extérieur sous 43°C. Nous renouvellons la plongée le lendemain matin après le p'tit déj, avant de rafaire nos sacs et de remonter plein nord pour rejoindre Amman avnt de quitter ce chaleureux pays qu'est la Jordanie
Le p'tit conseil: pour remonter à Amman, nous avons pris l'autoroute du désert. Cette autoroute est monotonne et fatiguante. Nous vous conseillons de remonter par la route longeant Israël gui semble t il est bien plus interessante.
plaque I.jpg
page suivante:
page précédente:
Wadi Rum
nos conclusions